Surbooking Avion

La surbooking est une pratique courante dans le secteur du transport aérien. Les compagnies aériennes vendent plus de billets qu’il n’y a de places disponibles afin de rentabiliser les sièges des passagers qui ne se présenteraient pas le jour du départ. Cela dit, cette pratique engendre des problèmes lorsque tous les passagers se présentent et qu’il n’y a donc pas assez de sièges disponibles, même si la réservation a été effectuée correctement et confirmée.

Dans ce cas, les compagnies aériennes proposent généralement des compensations sous forme de bons de réduction, surclassement ou points supplémentaires de fidélité aux passagers disposés à céder volontairement leur siège et être transférés sur un vol ultérieur. Ce cas de figure, appelé “refus d’embarquement volontaire”, ne donne pas droit à une indemnité financière.

Si aucun des passagers ne se porte volontaire pour céder son siège sur le vol surbooké, la compagnie aérienne désigne elle-même les passagers qui seront transférés sur un autre vol. Il s’agit d’un “refus d’embarquement involontaire”, qui donne lieu à une indemnisation si le vol dépend de la juridiction de l’UE. En outre, la législation américaine prévoit une indemnisation pouvant aller jusqu’à 1300 dollars selon certaines conditions.

Selon le règlement EC 261/04 relatif aux droits des passagers, les passagers ayant subi un refus d’embarquement involontaire suite à la surréservation d’un vol au départ de l’Union Européenne, indépendamment de la compagnie aérienne et de la destination, peuvent bénéficier d’une indemnisation pouvant aller jusqu’à 600 euros. De plus, les passagers victimes de surréservation sur des vols à destination de l’Union Européenne opérés par des transporteurs européens peuvent également prétendre à une indemnisation.

De plus, ce règlement prévoit aussi une indemnisation de vol en cas de retard, d’annulation ou de correspondance manquée. Dans ces 3 cas de figure, le retard à l’arrivée doit excéder 3 heures pour donner lieu à un remboursement. Cependant, dans l’éventualité d’un refus d’embarquement dû à une surréservation, le passager bénéficie automatiquement du droit à être indemnisé et la compagnie aérienne est dans l’obligation de proposer un moyen de transport alternatif ou de rembourser les billets.

Cependant, les passagers dont l’accès à bord a été refusé suite à l’invalidité de leurs documents de voyage (ou l’absence de visa) ne peuvent prétendre à une indemnisation pour surbooking.

Pour connaitre le montant de votre indemnisation via refund.me suite à un problème de surréservation, il vous suffit de renseigner vos informations de vol ici. Ensuite, il vous suffit de télécharger la procuration qui vous sera envoyée et de la signer pour lancer la procédure.

Dans un premier temps, nous contacterons la compagnie aérienne pour obtenir une indemnisation. En cas de refus, nous porterons votre cas devant la justice sans frais supplémentaires. Nous bénéficions d’un réseau européen d’avocats spécialisés dans le droit des passagers, qui ont déjà obtenus gains de cause à maintes reprises dans ce type d’affaires.

Une fois l’indemnité versée par la compagnie aérienne, nous prélèverons notre commission de cette somme  et transférerons le reste de votre argent directement sur votre compte en banque!